Sur les chemins noirs
EAN13 : 9782072823428
ISBN :978-2-07-282342-8
Éditeur :Folio
Date Parution :
Collection :Folio
Nombre de pages :176
Dimensions : 18 x 12 x 1 cm
Poids : 110 g
Langue : français

Sur les chemins noirs

De

Indisponible Indisponible

Logo plateforme

Ce livre est en stock chez 158 confrères du réseau leslibraires.fr,
Cliquez ici pour le commander

«Il m'aura fallu courir le monde et tomber d'un toit pour saisir que je disposais là, sous mes yeux, dans un pays si proche dont j'ignorais les replis, d'un réseau de chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence, miraculeusement vides. La vie me laissait une chance, il était donc grand temps de traverser la France à pied sur mes chemins noirs. Là, personne ne vous indique ni comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre.» Sylvain Tesson

Vidéo

Version longue de la rencontre avec Sylvain Tesson, qui a eu lieu le 25 octobre 2016 à la librairie Dialogues à Brest, à l'occasion de la parution du livre "Sur les chemins noirs" (éditions Gallimard).
Entretien mené par Laurence Bellon.
Réalisation : Ronan Loup.

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

France et ruralité

4 étoiles

Par .

Après une chute d’un toit qui a failli lui coûter la vie, et après des mois de rééducation pendant lesquels il programme son équipée, Sylvain Tesson se rend à la frontière italienne et commence son périple qui le mènera dans le Cotentin.
Tout en marchant d’un bon pas, il nous fait part de ses réflexions sur l’évolution de la France qu’il traverse.
J’ai aimé ses rares parallèles avec ses équipées en Russie.
Le paysan est taiseux mais a le cœur sur la main.
Difficile pour le marcheur d’échapper aux zones urbaines.
L’image que je retiendrai : Celle de l’auteur dormant à la belle étoile.
Quelques citations :
"L’essentiel dans la vie est de s’équiper des bonnes œillères." (p.40)
"C’était la noble leçon de Mme Blixen devant le paysage de sa ferme africaine : »Je suis bien là, où je me dois d’être. » C’était la questuo6cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." (p.59)
https://alexmotamots.fr/sur-les-chemins-noirs-sylvain-tesson/